International

Star Trek pour les nuls

Par Christian Letendre. Il y a 3 ans

Cours 101 pour débutants

Star Trek a 50 ans. Ou presque. Le tout premier épisode de cette série culte a été diffusé le 8 septembre 1966, mais on vous en parle maintenant parce que les nouvelles sur la diffusion de la nouvelle série télé se bousculent cette semaine et que le nouveau film sort vendredi. 

On apprenait lundi que la prochaine mouture de Star Trek sera non seulement présentée sur le service en ligne de CBS en janvier prochain, mais que les épisodes seront également disponibles sur Netflix 24 heures après leur première diffusion, et ce dans 188 pays (excluant le Canada et les États-Unis).

Au Canada, on pourra voir le nouveau Star Trek en version originale anglaise sur Space, en français à Z et dans les deux langues sur CraveTV. Le tournage de cette nouvelle saison s’amorcera en septembre à Toronto. 

En attendant, si vous n’êtes pas familier avec l’univers de Star Trek, on vous propose un petit guide du débutant. Ainsi, vous ne serez moins perdu quand ça commencera. Et si vous n'avez pas l'intention de le regarder et que vous n'êtes pas du tout fan, voici un cours de connaissances générales sur ce qui est non pas seulement une série télé culte, mais tout un monde...!

 

Star Trek, c’est…

L’univers de Star Trek a été créé par Gene Roddenberry, un ancien pilote devenu auteur de science-fiction. La série se déroule dans un futur optimiste, voire utopique, où l’humanité a éradiqué la maladie, le racisme, la pauvreté et la guerre sur la Terre.

On est au XIIIe siècle et l’humain, de pair avec plusieurs autres espèces intelligentes de la galaxie, a formé la Fédération des planètes unies (un genre d’ONU interplanétaire). Sur la Terre, c’est l’organisation appelée Starfleet qui est en charge de l’exploration spatiale.

On peut résumer Star Trek avec les quelques phrases qui étaient prononcées au début de chaque épisode de la série originale :

« Espace, frontière de l’infini, vers laquelle voyage notre vaisseau spatial. Sa mission de cinq ans : explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies, d’autres civilisations, et au mépris du danger, avancer vers l’inconnu. »

 

 

En tout, ce sont 726 épisodes de télé (divisés en cinq séries) et 13 films (répartis en trois périodes distinctes) qui ont été produits depuis 50 ans.

 

Voici ce qui s’est fait en télé.

 

Star Trek (1966-1969, 79 épisodes)

La série originale se déroule au XIIIe siècle. Le capitaine Kirk dirige le vaisseau Enterprise, épaulé par Spock, mi-homme mi-vulcain, qui prône la logique avant l’émotion. On y découvre aussi les personnages de Bones (médecin), Sulu (pilote), Chekov (navigation), Uhura (communications) et Scott (ingénieur).

La série n’a pas connu un grand succès lors de sa première diffusion, mais beaucoup de gens ont syntonisé pour regarder les reprises, ce qui a largement contribué à la production d’un reboot près de 20 ans plus tard.

 

Star Trek: The Next Generation (1987-1994, 176 épisodes)

Cette série se déroule 100 ans après la série originale. On a donc droit à un tout nouvel équipage à bord de l’Enterprise, maintenant dirigé par le capitaine Jean-Luc Picard. C’est également la première fois que des personnages non-humains se joignent à l’équipe principale dont Data, un lieutenant androïde, et Worf, le chef de sécurité klingon.

Plutôt que de miser sur l’aventure et l’action, The Next Generation met l’accent sur la diplomatie et les négociations. Un Star Trek un peu plus politique, donc.

 

Star Trek: Deep Space Nine (1993-1999, 176 épisodes)

Gene Roddenberry étant décédé en 1991, Deep Space Nine est la première itération de la série à n'être pas produite par son créateur. On retrouve donc l’univers de Star Trek sous un angle différent : l’action ne se déroule plus dans un vaisseau, mais bien sur une station spatiale.

Commandée par le capitaine Benjamin Sisko, la station Deep Space Nine devient un point stratégique et économique important après qu’un vortex apparu dans le premier épisode rende possible la navigation vers des régions inexplorées de la galaxie.

Deep Space Nine est reconnue comme étant la série la plus sombre de l’univers Star Trek. La série se déroule environ dans les mêmes années que les événements de The Next Generation.

 

Star Trek: Voyager (1995-2001, 172 épisodes)

Dans cette série, les membres de l’équipage du vaisseau Voyager se retrouvent propulsés contre leur gré à l’autre bout de la galaxie. Ils tenteront de ramener le vaisseau sur Terre, une entreprise qui devrait théoriquement prendre 75 ans.

Voyager a la particularité d’avoir des femmes comme personnages centraux, elles qui étaient auparavant confinées à des rôles plus secondaires. L’équipage compte donc dans ses rangs la capitaine Kathryn Janeway, la médecin Kes et la chef ingénieure B’Elanna Torres.

Cette série se déroule elle aussi dans les mêmes années que The Next Generation et Deep Space Nine.

 

Star Trek: Enterprise (2001-2005, 98 épisodes)

Dernière série à avoir été diffusée à la télé, Enterprise revient dans le passé, au XXIIe siècle, pour raconter les débuts de Starfleet, à l’époque où la technologie qui permet de voyager plus rapidement que la vitesse de la lumière vient d’être découverte.

Enterprise a été critiquée pour avoir fait régresser l’univers de Star Trek, confiant l’essentiel des rôles principaux à des hommes blancs. La série a terminé sa course après seulement quatre saisons, mettant fin à 18 années consécutives de présence de Star Trek à la télévision.

Enterprise est généralement considérée comme la version la plus faible des cinq séries Star Trek.

 

Impacts sociaux

Dès ses tout débuts, Star Trek a été encensée (ou critiquée, selon que l’on avait des visées progressistes ou conservatrices) pour son audace et son innovation. Dans les années 60, il y avait peu de place pour les gens de couleur à la télé, excepté pour des rôles de second plan ou dénigrants.

Gene Roddenberry a donc brisé les barrières en offrant un rôle de premier à une femme noire. Star Trek a également été le théâtre du tout premier baiser interracial à la télévision américaine, et parmi les premières à confier un rôle d’auteure principale à une femme.

D’abord diffusée en 1966, la série originale a été créée sur fond de guerre froide et de guerre du Vietnam. Mais comme dans le futur utopique de l’univers de Gene Roddenberry, la guerre et le racisme étaient choses du passé, on a vu dès le départ des personnages russe et japonais faire partie intégrante de la distribution de Star Trek.

 

Impact culturel

Star Trek est probablement l’univers fictif qui compte les fans les plus zélés de la planète : les Trekkies. Certains manifestent leur passion en se déguisant pour participer à de grands rassemblements. D’autres apprennent à parler le klingon ou le vulcain, des langages fictifs de la série. Beaucoup réécoutent chaque année tous les épisodes de leur série préférée.

Les Trekkies, à coup de centaines de milliers de lettres, ont même réussi à convaincre la NASA et le président Gerald Ford de rebaptiser du nom d’Enterprise une navette spatiale qui devait à l’origine s’appeler Constitution.

Évidemment, nombre d’émissions, de films et de chansons ont parodié ou fait référence à Star Trek dans les dernières décennies. Mentionnons notamment les films Spaceballs et Galaxy Quest, et les émissions The Simpsons, Beavis and Butthead et Futurama.

Partager